La figue de barbarie, star du nouveau cosmétique tunisien

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le « Sultan des fruits », la figue de barbarie, longtemps négligée, trainant entre sentiers du sud tunisien et faisant barrière naturelle pour le bétail, fait maintenant partie des top 5 des fruits tunisiens exportés et exploités pour ses bienfaits naturels dans le cosmétique. L’huile de figue de barbarie a fait fureur au salon de Incosmetics à Paris. Elle a suscité l’intérêt de nombreux entrepreneurs.

Elle a également fait la joie de deux jeunes femmes entrepreneures novatrices de la filière figue de barbarie. Celles-ci ont remporté le trophée du secteur de l’agrobusiness et le prix de la jeune pousse.

En effet la figue de barbarie de la Tunisie a été à l’honneur de plusieurs salons du cosmétique, c’est la star du nouveau cosmétique !

Bienfaits des figues de barbarie :

La figue de barbarie, fruit des pauvres, devient de plus en plus sollicitée pour ses propriétés longtemps ignorées. C’est un miracle de la nature,répandu au cœur du désert.
Ses feuilles sont utilisées comme coupe faim tant elles sont riches. Elles combattent directement l’hormone ghréline, responsable de la stimulation de l’appétit.

Ses fruits sont connus pour garder en bonne santé, grâce à sa teneur élevée en flavonoïdes et en vitamine C. Mais c’est bien dans sa graine que niche le secret car il est idéal pour la peau et les cheveux, c’est un antioxydant puissant.

Il éloigne les radicaux libres, évite les cernes et les rougeurs, hydrate la peau en profondeur, Renforce les ongles.

Toutes ces vertus incitent les responsables au développement de ce nouveau secteur en pleine mutation en Tunisie. Ils sont appelés à investir, intégrer de l’innovation et mettre en valeur ce produit à haute valeur ajoutée et ainsi, être d’un apport bénéfique dans la création de postes d’emploi dans des régions marginalisées.

L’Association Nationale du Développement du Cactus ayant pour mission de développer toutes les variétés de cette espèce fruitière et en particulier la figue de Barbarie de sa désignation scientifique « opuntia » révèle le dynamisme de ce secteur et tend à le faire connaitre dans le monde entier.

D’après le président de l’ANADEC, Rachdi Bannani, le secteur de la figue debarbarie, longtemps marginalisé, est en plein essor, il ne cesse de se développer.

Les institutions tunisiennes sont conscientes de l’importance de ce produit et l’ampleur de ses vertus. Leur toute première participation au salon cosmétique international INCOSMETICS à Paris a divulgué un travail sérieux et rentable. Des entreprises ont présenté de nombreux produits à base de pépins de figue de barbarie bio. Plusieurs entrepreneurs étrangers ont montré un intérêt considérable à ce produit et à ses bienfaits naturels.

L’huile de pépin de figue de barbarie à l’échelle internationale :

Suite au Salon INCOSMETIC qui s’est tenu à Paris, la figue de barbarie a été le centre d’intérêt de nombreux journalistes et blogueurs étrangers. D’ailleurs, elle a été choisie comme thème pour la campagne médiatique organisée par la direction générale de l’agriculture biologique. Une campagne faite avec l’appui du projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir financé par le Secrétariat d’Etat de l’Economie de la Confédération Suisse. Ce projet a été mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel en collaboration avec le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche et le ministère de l’Industrie et des PME.

Le projet PAMPAT a permis au nombre d’entreprises du secteur de la figue de barbarie de se multiplier à grande vitesse. Ce secteur est devenu 5 fois plus développé au cours des 5 dernières années et on voit de plus en plus de projets mis en place par des jeunes opérateurs.

La route est cependant longue pour atteindre le sommet et l’avenir est prospère grâce aux jeunes entreprises en voie de développement qui sont de mieux en mieux structurées et ambitieuses.

(21)